Sénégal : la participation citoyenne au service du projet présidentiel

Sénégal : la participation citoyenne au service du projet présidentiel

1 110

Citoyens rencontrés

50

Facilitateurs locaux formés

250

Participants à la consultation

Contexte :
Depuis 2012, le Président sénégalais Macky Sall a mis en œuvre une stratégie de développement pour le pays : le PSE (Programme Sénégal Émergent). Ce programme vise à définir les grands axes stratégiques de développement sur le long terme dans tous les aspects de la vie publique : emplois, éducation, environnement, transports, infrastructures… 
Les institutions sénégalaises ont souhaité donner une dynamique participative à ce programme en incluant la parole des habitants dans cette stratégie de développement. Cette mission a été confiée à D21, qui a déployé un dispositif de consultation dans 5 régions du pays. 

Problématique : 
Comment favoriser l’appropriation du PSE par les citoyens sénégalais en vu d’adapter les politiques publiques aux réalités du terrain?

Objectifs : 
Travailler avec l’intelligence collective pour enrichir les stratégies de développement et prendre connaissance des priorités des habitants sur les différentes échelles du territoire.

Dispositif déployé
Pour répondre à ces objectifs, D21 a mis en oeuvre une stratégie de consultation à l’échelle nationale, déclinée en deux volets :
- le premier volet présentiel concerne la formation de 50 agents sénégalais aux méthodes d’intelligence collective et d’animation d’ateliers. Une fois formés, ces 50 agents facilitateurs ont animé des ateliers citoyens (pencum deglu) dans 5 régions (Dakar, Thiès, Fatick, M’bour et Touba). Les habitants du village concerné y étaient conviés pour partager leur vision du développement du pays, et de manière plus concrète, exprimer leurs priorités à l’échelle locale (rue, quartier, village, accès à l’emplois, besoins des habitants…). D21 a travaillé ces temps de consultation avec les instances de participation traditionnelles locales pour mobiliser la population.

Témoignage de Babacar, 42 ans, à Dakar, Médina, le 16 septembre 2018.

- le second volet concerne la consultation par le numérique : lancement de la consultation auprès de 250 entrepreneurs du numériques pour mieux comprendre leurs attentes en matière de politique de soutien au numérique par le gouvernement. Cinq priorités ont été exprimées concernant : la numérisation de l’administration, le développement de formations professionnelles axées sur le numérique, un meilleur accès aux réseaux et la valorisation de l’industrie numérique.

Extrait du rapport de la consultation. Priorités et témoignages recueillis à Fatick, dans le quartier de Samba Dia, le 24 septembre 2018.

Résultats et impacts :
Cette  consultation a permis de tester à l’échelle nationale les premiers dispositifs numériques de participation citoyenne : ce fut la première fois au Sénégal que les politiques publiques s'ouvraient aux citoyens.  Cette consultation a permis de déployer des outils de participation numérique dans un pays où 93% de la population a accès à internet. Bien que le Sénégal ait une vraie culture de la participation à l'échelle locale, le déploiement d'outils de consultation numérique permet de faire remonter les demandes de l'échelle locale à l'échelle nationale et de mieux comprendre les besoins des habitants en fonction de leur lieu de résidence.

Le rapport final été remis à la présidence dans le but d’enrichir la stratégie de développement Sénégal Émergent (PSE) en priorisant les attentes des habitants, en fonction de leur lieu de résidence.
Par ailleurs, cette consultation a enrichi la stratégie 2025 de soutien au développement du numérique au Sénégal.

Cette expérience a permis de convaincre au plus haut niveau de l’État de l’importance de consulter les citoyens et de faire appel à l’intelligence collective pour adapter et enrichir les politiques publiques au service des citoyens.

Maïmouna, Dakar, Médina, 16 septembre 2018.

Vous avez un projet participatif ?

Contactez-nous !

Toutes nos références